Le prototype : maillon-clé de votre innovation !

Publié le : 16/07/2021

Ce type de démarche, où l’on reste flexible et où l’on s’adapte à la demande des clients relève à la fois de la méthode Agile et du Lean Startup. Mais en quoi le prototype constitue-t-il une phase essentielle de votre projet d’innovation ?

Le prototype : maillon-clé de votre innovation !

Prédire le succès d’une idée, d’un produit ou d’un service est plus difficile qu’il y paraît. C’est pourquoi il est important de se demander s’il existe un marché et si les clients vont s’intéresser au produit. Le prototype joue un rôle majeur, en tant que maillon du projet d’innovation, que ce soit pour les startups ou les entreprises plus importantes. Les statistiques montrent que 40 % des start-up échouent parce qu’elles n’ont pas créé de produit qui répond réellement à l’attente de leurs clients potentiels. La solution réside dans la conception d’un prototype, qui pourra ensuite être testé et amélioré. Ce type de démarche, où l’on reste flexible et où l’on s’adapte à la demande des clients relève à la fois de la méthode Agile et du Lean Startup. Mais en quoi le prototype constitue-t-il une phase essentielle de votre projet d’innovation ?

 

En quoi consiste la création d’un prototype ?

Le prototypage ne devrait dans l’idéal pas se résumer à une phase unique du processus de création d’un produit. Il s’agit plutôt de concevoir une démarche dynamique, continue, qui permet aux équipes de découvrir, de tester, d’apprendre, et surtout, de valider leurs idées.  Dans le cadre d’un projet visant à l’innovation, le prototypage permet une visualisation du produit, qui cesse d’être un pur concept pour prendre une forme provisoire. Vous vous en servirez aussi pour vérifier les hypothèses de travail et tester la viabilité du projet. 

 

Un prototype pour mieux visualiser le projet

Le prototypage d’un projet d’innovation pourra s’appuyer utilement sur les outils numériques. Ainsi, diverses applications permettent de créer des esquisses d’applications mobiles, tandis que les logiciels 3D offrent la possibilité d’un rendu en trois dimensions pour le prototypage d’objets physiques. Le prototype une fois créé, il sera partagé avec les différents collaborateurs au sein des équipes, mais pourra aussi être soumis à des clients potentiels. Il faut cependant garder à l’esprit que les premières esquisses du projet, si elles sont parfaitement adaptées à la collaboration interne, peuvent se révéler contre-productives lorsqu’elles sont montrées à des clients, dans la mesure où elles risquent de déclencher des critiques plutôt que des retours constructifs.

 

Un prototype pour tester le projet d’innovation

Il convient donc, dans un deuxième temps, d’affiner le prototypage. L’idée est de créer une version « factice » ou virtuelle du produit ou de la solution. Cette version doit permettre aux utilisateurs potentiels d’interagir avec le produit. Les équipes impliquées dans l’innovation et le projet peuvent ainsi vérifier si les clients potentiels ont pu effectuer l’action souhaitée dans de bonnes conditions. Il s’agit de mener un ensemble de tests pour vérifier la convivialité de la solution. Ces tests ne renseignent pas forcément sur le caractère désirable de l’idée, de sorte que les motivations des utilisateurs peuvent demeurer largement inconnues. En utilisant des méthodes empruntées au Lean Startup, il est possible de développer de manière précoce la communication entre les différents acteurs du projet et de disposer de retours des clients potentiels. On introduit ainsi une dynamique d’amélioration, où les équipes apprennent en s’appuyant sur les tests.

 

Quelles méthodes pour le prototypage efficace ?

Comme nous venons de le voir, le prototypage commence par des modèles grossiers, rapides et peu coûteux. Il soutient le projet et l’innovation à moindre coût, pour évoluer en boucles itératives vers des modèles plus fidèles, plus complexes, et donc plus coûteux. Mais au cours du processus, les équipes auront pu vérifier la viabilité du projet, elles auront aussi pu apporter les corrections nécessaires, de sorte que les fonds ne seront engagés réellement que lorsque les idées auront été validées. En ce sens, le prototypage se révèle un processus indispensable pour économiser des ressources et des moyens. Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre pour un prototypage réussi, sachant qu’elles ont pour but de fournir des informations précieuses sur les clients que l’on cible, de tester des hypothèses, de sélectionner des idées concurrentes, et surtout, de développer une compréhension des attentes des utilisateurs.

 

Utiliser des croquis et des diagrammes

Les croquis et les esquisses se révèlent utiles au début du processus de prototypage. Cette approche permet d’illustrer les idées. Des illustrations, même simples, constituent une première étape de prototypage et permettent aux équipes de mieux discuter du projet. En ce sens, les croquis servent de support à l’innovation. De nombreuses équipes utilisent des diagrammes ou encore des cartes mentales, de manière à structurer la pensée et la démarche de création. 

 

Créer des storyboards

La technique du storyboarding est utilisée pour le prototypage précoce, afin de visualiser le parcours du client ou la façon dont les utilisateurs se situeraient face à un problème ou un produit. La série d’images aide à imaginer l’expérience utilisateur et à la percevoir comme un processus en mouvement. On s’en sert au cours du processus de prototypage pour acquérir une compréhension empathique des clients potentiels.

 

La technique de la maquette ou mockup

Les maquettes sont des modèles simples et tangibles qui sont créés principalement à des fins de présentation. Il s’agit de modèles de démonstration. Les produits physiques peuvent être imprimés en 3D en réduit ou grandeur nature. Les produits virtuels comme les solutions informatiques seront eux présentés sous une forme sommaire, qui offre cependant un bon aperçu des fonctionnalités. La maquette du prototype peut porter sur l’ensemble du produit ou seulement sur une partie.

 

Utiliser des vidéos explicatives pour le prototypage

Les vidéos permettent de présenter le produit dans différentes situations et de faire percevoir le fonctionnement et les avantages aux clients potentiels. Il n’est pas nécessaire que le produit existe sous sa forme finale. Les critiques constructives peuvent donc encore permettre de progresser dans la démarche et la conception. 

En utilisant à bon escient ces différentes méthodes, il est possible de développer un processus efficace de prototypage, conduisant à une amélioration progressive du produit, et surtout à sa meilleure adaptation aux attentes des utilisateurs. Comme nous avons pu le voir, développer un prototype et le tester avec la méthode Agile et le Lean Startup, c’est se donner toutes les chances de réussir son projet d’innovation.

Nos autres actualités