“Lean Innovation” : comment développer une créativité rentable dans un monde en ébullition ?

20/06/2019

Partagez l'article sur

“Chaque enfant est un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste une fois qu’il grandit”. Cette citation, attribuée à Pablo Picasso par un journaliste du Times en 1976, peut s’appliquer aujourd’hui au défi des humains de conserver un esprit créatif dans une monde où tout va plus vite.

Cette frénésie, sur les marchés émergeants, demande aux entreprises de prendre des décisions plus rapidement, autrement dit, de

faire appel à l’intuitif quand le temps nécessaire à l’analyse n’est plus suffisant. C’est alors vers cet esprit créatif, cette capacité à anticiper les choses par l’expérimentation d’idées nouvelles, que les entreprises tendent à alimenter leurs stratégies. Toutefois, écrasés sous des méthodes et processus lourds voir fermés, car fondés sur un objectif de rentabilité, les acteurs d’une entreprise tendent à inhiber leur cerveau créatif au profit d’un cerveau plus rationnel et plus opérationnel. Nous sommes alors face à une certaine ironie entre un système qui recherche de la créativité là où il l’a probablement enterré auparavant…

En conséquence, certaines entreprises, hâtées par la nécessité de bouger, de pivoter ou de se réinventer sur leurs marchés, décident de passer en force dans un monde de “créativité rentable”, que certains appellerons l’innovation.

Nous voilà donc rentrés dans l’aire de l’innovation mania : nouvel eldorado du XXI ème siècle, bercé par ses mythes des temps modernes avec comme héros en tête de prou des Elon Musk, Steve Jobs ou encore Mark Zuckerberg. L’innovation est omniprésente dans la bouche des dirigeants, des investisseurs et autres chefs de projets. Comment se différencier sur des marchés saturés ? comment mettre un coup d’avance sur ses concurrents ? comment disrupter un marché par une nouvelle technologie ? Autant de chemin pour trouver, ce que W. Chan Kim et Renée Mauborgne appelle, un nouvel océan bleu.

Alors depuis 20 ans, la littérature voit apparaître une multitude d’outils et de process qui nous permettent de mieux appréhender son innovation. Parmi eux, plusieurs visions se complètent ou se contredisent. Des méthodologies comme design thinking, méthode agile, lean start-up, innovation frugale, Business Model Canvas, Value proposition canvas, sprint design, voient le jour avec tout l’écosystème associé.

Et pourtant la réalité du terrain, elle, est bien différente. Selon l’étude menée par Marc Giget, seulement 6 % des idées issues des sociétés réussissent à trouver un marché. 90% des start-up échouent dans les 3 premières années. Selon nous, beaucoup de ces sociétés en viennent rapidement à produire un important gaspillage d’énergie créative à tous les niveaux. En cause ? Une organisation, un management et un outillage qui n’est pas adapté à la stimulation de la créativité chez les individus.

Et si nous acceptions alors le fait que certains soient devenus des grands dans leurs métiers, mais que nombreux soient toujours des débutants en matière d’innovation ? Si nous devions faire un parallèle en comparant une entreprise avec un arbre, alors nombreux sont les dirigeants qui savent entretenir leur arbre avec un tronc robuste et un feuillage touffu permettant d’optimiser la pousse de jolis fruits.  Mais pour beaucoup, nous avons oublié la manière de planter un nouvel arbre synonyme de nouveaux business qui peut devenir un jour plus gros que le premier.

La raison de cet échec : si certains pourrons critiquer le manque d’esprit rationnel de certains entrepreneurs, nous préférons y voir des artistes pépiniéristes qui n’ont pas réussir à créer un environnement idéal à la pratique de leur art. Nous préférons encourager les idées nouvelles plutôt que de les blâmer en offrant un terreau propice au développement de ces jeunes pousses (nouvelles idées de business).

Avec deux fois 30 ans d’expériences, les sociétés GROUPE ZEBRA et XL GROUPE partagent la même conviction qu’une culture de la transformation dans les entreprises est aujourd’hui nécessaire pour développer le potentiel opérationnel et décisionnel de l’ensemble des acteurs de l’entreprise. La communication transversale, la connectivité des acteurs avec le monde extérieur, la bonne planification des projets d’innovation ou encore la flexibilité d’expérimentation sont autant de leviers de la transformation que nous mettons en pratique au quotidien pour rendre l’innovation plus juste et plus efficace.

Le Lean Management et le Design Thinking combinés ont non seulement une convergence des approches mais également une complémentarité marquante !

Le client et l’utilisateur sont au cœur des 2 approches : détecter les besoins centrés sur les consommateurs ou usagers, et d’y répondre simplement grâce à un nouveau service, produits etc. et ainsi apporter un maximum de valeur ajoutée !

L’Humain et l’intelligence collective sont également au cœur des 2 méthodologies intégrant l’empathie, la co-création, l’itération, le droit à l’erreur et l’amélioration continue.

Ainsi Le Lean Innovation combine l’approche du Design Thinking avec celle du Lean management pour booster et structurer vos stratégies et process d’innovation.

L’entreprise peut alors se questionner … Sur quoi se base sa stratégie d’innovation ? Ai-je bien pris en compte les différentes voix de l’innovation (clients/utilisateurs, concurrence, tendances, environnement) ? Mes projets sont-ils suffisamment innovants ? Mes process d’innovation et de développement sont-ils suffisamment robustes et agiles ? Les méthodologies d’innovation utilisées sont-elles efficaces ? Les acteurs clés de l’innovation sont-ils suffisamment mobilisés et alignés sur la vision ? Ai-je réuni tous les ingrédients pour permettre à mon idée de grandir et de se concrétiser par une réussite sur le marché ?